Lucie Rocher et John Boyle-Singfield


Discussion avec les artistes, animée par Jean-Michel Quirion

Le mercredi 9 septembre dès 19:00


----------



John Boyle-Singfield est titulaire d’une maîtrise à l’université Concordia (2020). Son travail porte sur les notions de langage et d’exposition, à l’aide d’une pratique alliant la performance, la vidéo, l’installation et le Net art. Boyle-Singfield engage un jeu complexe de représentation des pouvoirs à travers les objets d’art qu’il produit. Souvent teinté d’humour, le laconisme de ses interventions lui permet de créer un territoire de réflexion sur les joies et les violences figurées dans ses œuvres. John Boyle-Singfield a récemment présenté son travail aux centres AXENÉO7 (Gatineau, 2020), La Chambre Blanche (Québec, 2019), Folie/Culture (Québec, 2019), VOX (Montréal, 2018), Dare-Dare (Montréal, 2017), L’Écart (Rouyn-Noranda, 2017), ainsi qu’au Whitney Museum (New York, 2016).


Lucie Rocher vit et travaille à Montréal depuis 2013. Elle a obtenu une maîtrise en arts visuels à La Sorbonne (Paris, 2011) et elle a complété récemment un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal. Des expositions individuelles lui ont été consacrées notamment à la Maison de la Culture Frontenac (Montréal 2017), à VU (Québec, 2018) et à Occurrence (Montréal, 2019). Elle a également participé à plusieurs résidences internationales (Islande (2015), Québec (2016, 2019), Japon (2019)). Elle était en résidence au Centre de production DAÏMÔN (Gatineau) en juin 2020 pour préparer l’exposition personnelle qui lui sera consacrée à AXENÉO7 en septembre 2020.