top of page

REFC - Prise de parole

Dernière mise à jour : 1 févr.

Halfbreed

De Maria Campbell

Lu par Cindy Gaudet


Élevée sur une réserve routière de la Couronne dans le nord de la Saskatchewan, Maria Campbell est une enfant sensible et déterminée qui, malgré la précarité ambiante, s’émerveille devant le quotidien animé de sa communauté. Après le décès de sa mère, elle se marie à un Blanc afin d’offrir une vie meilleure à ses frères et sœurs, mais échoue plutôt dans les bas-fonds de Vancouver, où elle connaît la prostitution, la dépendance et la dépression. Inspirée par sa Cheechum, elle s’engage alors sur la voie de la guérison. Avec Halfbreed , Campbell expose sans fard la pauvreté, la honte et le racisme hérités du colonialisme, et livre un témoignage puissant sur la résilience de son peuple.

 


Champion et Ooneemeetoo

De Tomson Highway

Lu par Charles Bender

 

Champion et Ooneemeetoo Okimasis, jeunes Cris du nord du Manitoba, sont arrachés à leur famille et placés dans une école catholique résidentielle du Sud. Aliénés par une culture qu’on leur impose, ils luttent pour leur survie. La Reine blanche, personnage mythique, veille sur eux et les ramène vers l’univers magique dont ils sont issus. L’un deviendra musicien et l’autre danseur. De leur art, un espace de possibilités, un monde nouveau, émergera.

Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier d’Ontario Créatif



Un vent se lève qui éparpille

De Jean-Marc Dalpé

Lu par Jean-Marc Dalpé

Édité par Éditions Prise De Parole


L’histoire de Marie est celle d’un drame qui lentement nous est révélé à travers la narration de trois personnages qui l’ont connue et aimée. Passion, désir, trahison, abandon sont autant d’éléments qui composent ce roman aux accents lyriques et violents dont la langue et le style témoignent admirablement. Roman incendiaire, polyphonie de voix emmêlées et entêtées, ce vent qui éparpille n’épargne rien ni personne, pas plus ses personnages que son lecteur : l’histoire de Marie appartient à l’inconscient collectif autant qu’à la passion singulière ; elle remue nos émotions comme notre mémoire.

Kommentare


bottom of page